L'innovation au cœur de notre action

Notre particularité ? L'innovation ! Un projet novateur est conduit chaque année... En voici les résultats.

Réception du réservoir 300 m3 tout inox de Vesancy (C.C. Pays de Gex)

Le service eau et assainissement de la Communauté de Communes du Pays de Gex a réalisé une étude technique qui débouche aujourd’hui sur la construction d’un nouveau réservoir d’eau potable afin de satisfaire les besoins de la commune de Vesancy. Le marché de travaux a été attribué au groupement d’entreprises NERFI (Rumilly) & DESBIOLLES (Gex) pour un montant de 576 000 € T.T.C. Ces travaux débutent au printemps 2016, pour être réceptionnés en septembre 2016, sous le contrôle du bureau PROFILS ETUDES (Annecy), maître d’œuvre de l’opération.   Un projet innovant Ce nouveau réservoir a une capacité de stockage de 300 m³ répartis en deux cuves de 3 m de diamètre et de 24 m de longueur. Le matériau retenu pour la construction est l’inox 316 L. Mis en œuvre pour la première fois à notre connaissance pour un réservoir eau potable enterré de cette taille, ce matériau très résistant à la corrosion est utilisé en milieu marin, dans l’industrie agroalimentaire ou en milieu hospitalier. Il apporte l’avantage d’être préparé et testé en atelier pour être enfin assemblé sur site. Une seconde innovation réside dans l’alimentation de ce réservoir. En effet l’ouvrage sera construit à la verticale du forage de la Combette réalisé par la commune en 2007. À environ 30 m de profondeur, ce forage a rencontré, sous une épaisse couche d’argile protectrice, une nappe dite « artésienne » d’où jaillit naturellement une eau d’excellente qualité. Le caractère artésien de la nappe sera utilisé pour remplir le nouveau réservoir. Ce jaillissement n’étant pas continu tout au long de l’année, une pompe sera installée en fond du forage afin de maintenir... lire plus

Renouvellement de 16 postes de refoulement à l’université de Grenoble

Le Domaine universitaire de Grenoble héberge sur 180 ha, 530 000 m² de bâtiments d’enseignement et de recherche accueillant plus de 35 000 usagers. Le Domaine universitaire dispose de son propre réseau d’assainissement en séparatif. Le système de refoulement des eaux usées du domaine universitaire de Grenoble est actuellement composé de 16 aéroéjecteurs (pompage par air comprimé). Cet équipement ancien et très énergivore n’est plus adapté. L’université à confié à PROFILS ETUDES la mission de conception et de suivi de travaux pour le renouvellement de son parc.

lire plus

Déversoir d’orage séparateur Vortex

Les objectifs environnementaux ainsi que la volonté de maîtriser ces rejets au milieu naturel ont conduit le SILA, qui exploite le réseau d’assainissement de Faverges, à se préoccuper du fonctionnement de la chambre de dessablage / dégraissage / déversoir d’orage placées en extrémité aval du réseau. L’objectif de l’opération est de réhabiliter cet ouvrage vétuste en maîtrisant les volumes déversés au milieu naturel en termes de qualité et de quantité.

lire plus

Refoulement pneumatique d’eaux usées

Les travaux de raccordement de la commune d’Ayn (« Chef Lieu » et « Le Forchet ») s’inscrivent dans le cadre des actions du 1er contrat de bassin versant du Lac d’Aiguebelette signé en janvier 1998 par la Communauté de Communes (CCLA). Le contrat visait, entre autres objectifs, à réduire massivement les pollutions d’origine domestique dans le bassin versant du lac.

lire plus

Infiltration des eaux parasites à Annecy centre

Nous venons d’achever les travaux de la phase 1 de notre étude de réduction des surfaces imperméabilisées des bassins versants n°12 et 16 du réseau d’assainissement du SILA sur la ville d’Annecy. Cette étude a abouti à un programme de travaux de 1 318 000 € pour la déconnection de 2,49 HA de surface active.

lire plus

Pompage booster 150 m3/h pour secourir Cruseilles

La ressource principale en eau de la Communauté de Communes du Pays de Cruseilles est la source de la DOUAI. Le chantier autoroutier de l’A41 Nord traverse le périmètre rapproché de cette source, à l’ouest des Ponts de La Caille. Les risques d’affecter durablement la turbidité de l’eau par les travaux, ont conduit la collectivité à mettre en place une alimentation en eau de secours pour les communes d’ALLONZIER LA CAILLE, CUVAT et VlLLY LE PELLOUX de 1500 m3/jour, à partir d’installations existantes d’interconnexion avec le Syndicat de la FILLIERE.

lire plus

Mise à jour

13 sept. 2017 - TMA